ARNAUD

Arnaud

En cette semaine de CMWC, les championnats du monde de coursiers qui ont lieu à Paris, nous avons posé quelques questions à Arnaud, ancien coureur en équipe de France de descente reconverti au fixe, qui est passé chez Steel un matin pluvieux.

D’où viens-tu et comment as-tu connu Steel ?

« J’ai connu Steel par internet et par le magazine aussi. »

Tu habites Paris ? Quel est ton métier ?

« Je suis originaire de Nîmes mais j’habite à Paris. Je suis architecte, j’étais encore étudiant il y a peu. C’est à cette période que j’ai effectué quelques missions de coursier. »

Peux-tu nous parler de ton vélo ?

« J’ai un fixe avec un cadre piste alu taille 58, cintre bulhorn, potence courte, avec un frein avant. Je roule sur des roues profilées mais j’alterne avec des roues basses suivant l’utilisation. J’utilise un braquet de 46X17 avec des pédales auto route et je roule sur du pneu de 25 mm. »

Ça fait longtemps que tu roules ?

« J’ai commencé à 5-6 ans la route en club. Ensuite j’ai fait de la piste, du cross country, trial et pour finir j’ai fait de la descente. C’est la discipline où j’ai réussi à atteindre le haut niveau en juniors. J’étais en équipe de France en descente et j’ai fait deux saisons de coupe du monde. Ensuite, j’ai arrêté de rouler pendant 7 ans pour les études. Maintenant je fais juste du vélo urbain pour le plaisir et du bikepacking aussi. J’ai repris le vélo depuis un an. »

thumbnail_IMG_9413

Tu n’aurais pas pu percer ?

« Si peut-être, j’étais 2ème français un moment en descente. Le premier Français à l’époque s’est consacré pleinement au vélo contrairement à moi, et il a réussi. »

Le choix a été facile à prendre ?

« J’ai raté les championnats du monde pour passer le Bac, ensuite c’était la fin de la saison. Il n’y avait pas de coupe de France cette année là parce que c’était une année olympique. C’était pas un choix facile mais ça s’est fait. L’année d’après, j’ai vendu tous mes vélos en six mois. »

Un mot sur les championnats qui se déroulent cette semaine ? T’en as déjà fait avant ?

« Non, ce sont mes premiers championnats du monde. Avant, j’ai fait quelques alleycats du PCR. Concernant les championnats du monde, il y a beaucoup d’épreuves mais moi, ce qui m’intéresse surtout c’est la course en côte et l’alleycat (simulation d’une journée de coursier). Je vais aussi faire l’épreuve de trackstand et de foot down. Il y a une épreuve de dérapages aussi mais je ne vais pas la faire. »

Propos recueillis par Yuzo Naito.