gravel bikes, gravel bike, adventure cycling, steel magazine, steel coffeeshop

Tiré du mag | Adventure Cycling

Si la culture fixie poursuit son formidable essor, de plus en plus de riders délaissent aujourd’hui le bitume et la ville au profit de sentiers plus escarpés, attirés par une version « outdoor » du vélo. Gravel, fatbike et bikepacking font ainsi un carton. Pour vous, Steel Magazine décrypte le phénomène.

« Ici s’ouvrent de nouvelles routes, de nouvelles occasions de se perdre, de tenter sa chance et de découvrir l’insoupçonnable. » Tel est le message qu’entend faire passer le collectif de riders américains Deux North, fondé en 2012 par les frères James et Dylan Nord. Leur leitmotiv ? Faire fi des contraintes, des frontières, des limites et retrouver leur âme d’enfant. Découvrir à nouveau cette capacité d’émerveillement et cette joie originelle de chevaucher leurs deux roues. Ainsi, ils écument les routes, les montagnes et les paysages à la recherche de challenge et d’aventure. Objectif : raconter de (belles) histoires. Cette vision plus affranchie et transversale du cyclisme semble aujourd’hui faire de plus en plus d’adeptes. Loin de la folie -très urbaine- du pignon fixe, au-delà de la route ou des descentes de VTT, on constate un phénomène outdoor du vélo : passant de l’asphalte aux sentiers, des chemins de terre aux graviers. On explore, on découvre… Bref, on part à l’aventure. Chez Deux North, les trips sont même appelés des « quêtes », tout un programme !

Symbole de ce besoin d’évasion, l’essor du bikepacking ou la version un peu plus « branchouille » du traditionnel cyclotourisme. Si l’on s’en tient à la stricte traduction, le bikepacking renvoie à la bagagerie pouvant être accrochée au vélo. Evidemment, cela va bien plus loin. Né aux États-Unis et remis au goût du jour avec de nouvelles marques et de nouveaux équipements, le bikepacking entend revenir à l’essence même du voyage : un vélo, quelques sacs et le monde comme terrain de jeu. En solo, en couple ou en crew, les « bikepackers » sont des cyclo-randonneurs en quête d’aventure, s’éloignant facilement du bitume et des sentiers battus pour s’ouvrir à de nouveaux horizons. « Cette tendance ‘outdoor’ s’est développée récemment, lorsque les adeptes du camping et de la randonnée ont commencé à s’intéresser au vélo, observe Naoto Ishizuka de chez Fairweather Individual, une jeune marque japonaise spécialisée dans la bagagerie bikepacking. Jusque-là réservée à une certaine niche, la pratique est en train de s’ouvrir. Aujourd’hui, de plus en plus de personnes se rendent compte du sentiment de liberté incomparable procuré par le vélo. C’est même l’une de ses caractéristiques essentielles. »

La suite de l’article est à découvrir dans le numéro 14 de Steel magazine.