Team Crescendo (2)

Les Français au Red Hook Crit (2)

À l’occasion de la première édition du Red Hook Crit à Londres, Steel Magazine a convié des équipes et coureurs français à répondre à quelques questions sur leur week-end mouvementé et leur parcours.

Sponsorisée par le fabricant allemand 8bar, la team Crescendo ne vient pas de Berlin mais bien de Toulouse. Rencontre avec des mordus de fixe, après le Red Hook Criterium de Londres.

Steel Magazine : Salut la team Crescendo. Vous aviez plusieurs riders sur le Red Hook Crit de Londres. Avez-vous été surpris par le niveau ou étiez-vous préparés mentalement à vous démener avec des coureurs excellents ?

Pierre-Arnaud : Nous sommes loin du niveau des coureurs qui participent au Red Hook donc je n’étais pas vraiment surpris. Mais nous essayons de progresser pour bientôt se qualifier.

Adrien : Malheureusement je n’étais pas là durant le RHC, mais en écoutant les autres ou en regardant des vidéos, j’en déduis que le niveau ne cesse d’augmenter. La plupart des coureurs sont des professionnels et ça se voit ! Les criteriums en fixe sont une discipline encore très jeune, mais le niveau est déjà très bon : ce qui annonce encore plus spectacle pour les années à venir.

SM : Participez-vous à des courses autres que les crits ? Des courses sur route, sur VTT ?

Adrien : J’ai déjà participé à un crit, celui de Mont-Marsan organisé par le M2FX. Pour être honnête mon expérience dans les criteriums est assez minime. Par contre j’ai déjà participé à de nombreuses Alleycats, le plus souvent organisées par nos soins. En mai dernier, pendant le Roule Ma poule #3, on a même fait un Goldsprint (duel sur rouleaux en somme) homemade/DIY, c’était cool !

Pierre-Arnaud : Je ne participe qu’à des criteriums, je ne pratique aucune autre discipline à vélo. Je fais surtout des sprints avec les copains !

Team Crescendo (1)

SM : Comment avez-vous commencé le track bike ?

Pierre-Arnaud : Au début, c’était surtout pour avoir un moyen cool de me déplacer en ville, puis au fur et à mesure, j’ai amélioré mon vélo pour en faire une discipline sportive.

Adrien : J’ai commencé le pignon fixe il y a 2 ans environ, je cherchais un moyen de rouler en ville sans forcément me ruiner. Je croisais de temps en temps dans les rues de Toulouse ces « fixies » aux couleurs criardes avec des parfois des aerospokes à l’avant et je me disais: « Ils sont cool ces bikes j’en veux un ! » L’aérospoke m’a fait beaucoup d’effet ! (rires) Au final j’ai fait comme tout le monde, j’ai tapé « fixie toulouse » sur Google et je suis tombé sur le forum pignonfixe.com. Quelques jours plus tard je suis allé à ma première ride du lundi (une incontournable pour les initiés Toulousains), je m’en souviens encore, c’était plutôt mémorable pour mon baptême en pignon fixe…

SM : Avez-vous été témoins de beaucoup d’accidents ? Avez-vous vous-même subi une chute ?

Pierre-Arnaud : J’ai déjà vu pas mal de chutes à vélo oui, ce n’est jamais marrant.. Mais les plus impressionnantes sont celles que j’ai vues au Red Hook de Barcelone et de Londres. Personnellement, je touche du bois, je n’ai jamais chuté en pleine course… Peut-être que je ne prends pas assez de risque.

Adrien : J’ai bien entendu été témoins d’accidents, mais cela reste des cas rares. Depuis que je roule à Toulouse j’ai du assisté à 3 ou 4  accidents dont un plus grave. Sinon j’ai une bonne expérience des chutes ! Rails de tram, voitures, fossés, voire même un mur. Ma plus grosse chute a eu lieu au Véloscope à l’Isle-Jourdain: j’ai pris un virage trop à l’extérieur et j’ai fait un joli vol-plané dans le mur d’en face…

SM : Quel est le rôle majeur de l’équipe pour ce genre d’événements ?

Adrien : Dans la team CXNDO, nous sommes 5 : je ne fais pas de crit, je m’occupe surtout du community management et de tout ce qui touche aux visuels. C’est avant tout une bande de potes, on se voit quasiment tous les jours, on se fait confiance, on peut compter sur nos matos. C’est grace à cette « intimité » que notre équipe avance petit à petit : doucement mais sûrement … comme dans les crit !

Pierre-Arnaud : Passer un bon weekend avec des potes qui ont la même passion que moi dans un événement cool !

Redhook Criterium London 1 – Team Crescendo from Team crescendo (CXNDO) on Vimeo.