Plan vélo paris

Le plan vélo 2015/2020 de la ville de Paris

Promesse de campagne d’Anne Hidalgo, le plan vélo sera présenté au conseil municipal du 13 et 14 avril prochain. Une série de mesures pour augmenter en 5 ans les déplacements à vélo, de 3% des trajets journaliers à 15%. Pour donner corps à cette politique incitative, trois axes de développement : la mise en place d’un réseau express, la fluidification du trafic, et l’accès au stationnement.

Christophe Najdovski, l’adjoint (EELV) à la maire de Paris chargé des transports, peut compter sur une solide enveloppe budgétaire comprise entre 150 et 110 millions d’euros, une avancée notable par rapport au mandat précédent,  où seulement 25 millions d’euros avaient été allouées à cette politique publique, alors que Nantes investissait déjà 40 millions de son budget à cet effet.[1]

Synthèse des trois mesures communiquées par France Bleu et le Parisien.

Une ossature pour traverser facilement la capitale

L’idée derrière réseau express consiste à établir une ossature pour traverser facilement, et en sécurité, la capitale. Un réseau cyclable structuré autour des 4 axes cardinaux (Nord-Sud, Est-Ouest) en plus du renforcement de 3 rocades (boulevards des Maréchaux, Grands boulevards et boulevard Saint-Germain). Au total 61 km d’aménagements sont prévus, des refontes qui prendront la forme de pistes bidirectionnelles et de séparateurs pour les grands axes, notamment les Maréchaux. Sur la carte, on constate, qu’une piste cyclable est prévue pour les Champs-Élysées, des travaux qui s’annoncent compliqués au regard des contraintes architecturales de la capitale, certains axes,  étant soumis à un impératif de symétrie pointilleux.

Paris réseau express vélo

4657497_f1a04caa-d8a3-11e4-be07-001517810e22-1_545x460_autocrop

Autre point de ce projet réseau express, les déplacements Paris-banlieue. Les ponts, places et portes qui constituent parfois des obstacles difficilement franchissables, notamment pour passer de l’autre côté du périphérique, devraient être réaménagés.

10 000 places supplémentaires pour les vélos

À Paris, un cycliste sur deux utilise du mobilier urbain pour attacher son vélo.  Un comportement lié à la pénurie de d’arceaux de stationnement. Pour y remédier, 10 000 places de stationnement vélo vont voir le jour, dont 2500 dès 2015. En parallèle, une étude sera lancée pour proposer un stationnement sécurisé sous forme de « véloboxes ». Quant aux copropriétés et bailleurs sociaux, la ville prévoit de subventionner la mise ne place de stationnements sécurisés au sein des immeubles.

Fluidifier les déplacements 

Pour fluidifier le trafic et se déplacer plus rapidement, les règles de circulation vont également évoluer. Le double sens cyclable sera généralisé à toutes les rues à sens unique en zone 30km/h (c’est-à-dire bientôt la majorité des axes parisiens). Le cédez-le-passage cycliste, qui permet notamment de tourner à droite même quand le feu est rouge, sera lui aussi étendu à l’ensemble des carrefours parisiens dès cette année.

Pour Pierre Japhet, adjoint EELV, en charge des transports à la mairie du 11ème,  le plan vélo s’inscrit dans une politique de continuité des aménagements déjà réalisés davantage que dans une stratégie de rupture. Ces mesures suffiront-elles à changer les us et coutumes de chacun, mais surtout la perception du vélo auprès du grand public, bien souvent considéré comme dangereux ? Ces nouvelles mesures seront-elles suffisamment incitatives pour les non-pratiquants ? Si rien n’est fait pour accroître les capacités d’accueil des transports en commun,  le retrait progressif des voitures devrait logiquement imposer le vélo comme le moyen de locomotion le plus efficient.


[1] Le Monde, Exclusif : la Ville de Paris dévoile son plan vélo 2014-2020 – 17 septembre 2014