David Millar Dandy

David Millar – le Dandy

Fraîchement retraité, David Millar s’est prêté au jeu de l’interview pour le Telegraph, celui que la presse surnomme le dandy y détaille sa vision du cyclisme loisir.  Petite sélection des conseils les plus pertinents.

Règle n°1: le plus important c’est l’ajustement de votre vélo, pas vos vêtements.
« Le plus grand faux pas des cyclistes amateurs c’est une mauvaise position sur le vélo. C’est la première chose que je remarque quand je sors rouler.  Vous devez veiller à toujours avoir un vélo qui vous convient bien et qui est mesuré pour votre morphologie. Ce que vous portez n’a pas d’importance si votre position de conduite est mauvaise – même si vous portez des vêtements cool – vous aurez l’air idiot. Veillez à ce que votre vélo soit fait pour vous avant de l’acheter.

Règle n°2 : vos lunettes de soleil reflètent votre personnalité
« Les lunettes sont une des rares choses qui reflètent vraiment votre personnalité en tant que coureur. Votre casque et vos vêtements vous donnent une allure générale mais ce sont les petits détails qui comptent. Tout ce qui rompt avec l’uniforme et révèle un peu votre personnalité est une bonne chose. J’aime porter des lunettes qui ne sont pas des lunettes de course. »

David millar 1

 

Règle n°3 : oui aux sacoches de selle 
«C’est simple : vous avez besoin d’une sacoche de selle, sinon, quand vous crevez, vous êtes dans la merde.  Ryder Hesjedal (du team Garmin – Cannondale ) a une sacoche de selle de type MacGyver quand il part rouler hors formation. Il a tout, c’est dingue !  Jugez ce que vous prenez sur la base de la distance que vous vous apprêtez à parcourir. Désormais, je ne prends plus de nourriture avec moi, juste un peu d’argent et je m’arrête à un café, c’est beaucoup plus amusant. »

Règle n°4 : ne faîtes pas le beau sauf si c’est une course
« Le plus important lorsque vous roulez en groupe c’est d’essayer de rouler côte à côte et de ne pas profiter de vos collègues. N’essayez pas de lâcher vos amis sauf si vous êtes dans une course. Pour la plupart des gens un tour en groupe est une expérience sociale, pas une compétition . Donc, si vous voulez faire de la performance, allez rouler tout seul. Si vous êtes dans un groupe, soyez social, respectez l’autre et soyez attentif à sa fatigue. Gardez la mentalité de groupe. »

David millar 2