guidoline_00

Guidoline à Rouen – shop report

Pour ce shop report, direction la ville de Rouen en Haute-Normandie à la rencontre de Guidoline, une association qui propose un atelier d’auto-réparation et désormais un café.
Après avoir ouvert un premier atelier de 40m2 en novembre 2010, Guidoline vient de déménager et d’inaugurer un nouveau lieu bien plus grand situé en centre-ville. À la tête de ce beau projet, les fondateurs Simon Larchevêque, Pierre Adrien Dracon et Fabrice Houdry qui ont tous les trois un passé professionnel dans le domaine de l’art (graphisme, édition…) et ont voulu partager avec goût leur passion pour les vélos et le bricolage.

Dès 2009, le projet de Guidoline était dans la tête de ces trois amis et a mûri petit à petit.
« Lors de nos différents déplacements en Europe, on voyait des lieux prendre forme et perdurer où se mêlaient atelier et café comme par exemple « Look mum, No hands » à Londres. On avait envie d’un lieu similaire tout en voulant rester dans une dynamique associative. » souligne Pierre Adrien, l’un des responsables actifs de l’association.

L’association a vu officiellement le jour en février 2010 avec l’ouverture du premier atelier grâce à un soutien de la CREA (Communauté d’agglomération Rouen Elbeuf Austreberthe) et du magasin Cycle 76 qui leur avait mis à disposition un local. L’équipe a ensuite voulu s’agrandir en trouvant un nouveau local de 240m2.

Projet bénévole, Guidoline est devenu petit à petit une réelle occupation et même un métier pour Pierre Adrien et Simon. Guidoline bénéficie d’ailleurs d’un contrat aidé qui permet à Pierre Adrien d’être embauché. Aujourd’hui le lieu est ouvert 3 après-midis par semaine.

« L’important c’est de développer le vélo en ville » Guidoline

Après s’être acquittés d’un montant de 15€ pour une adhésion à l’année, les membres de l’association ont accès à un espace pour réparer leur vélo avec des outils professionnels. Et même si le maître-mot de l’association est le  « Do It Yourself », les utilisateurs ne sont pas laissés seuls face à leurs vélos puisque Pierre Adrien et Simon sont présents pour apporter leur aide et leur expertise lors des réparations. Guidoline propose également aux membres le matériel et les pièces nécessaires à bas coût : « L’atelier se doit de rester accessible, de vendre les choses en dessous de leurs valeurs, car l’important c’est de développer le vélo en ville sans être contre les voitures. L’association est non militante. » Et si vous n’avez pas encore de vélo, Guidoline en récupère pour vous avant qu’ils ne soient jetés et les remet en état pour les vendre à bas prix (entre 30 et 80€). Vous pouvez aussi acheter un vélo « dans l’état », non-révisé que vous réparerez vous-même (de 10 à 30€).

En s’agrandissant, l’équipe a eu envie d’ouvrir un café dans le lieu : « Les gens revenaient aussi pour passer du temps sur place donc l’idée est venue d’ouvrir un café associatif avec une adhésion de 5 euros et de proposer des choses différentes, des produits de qualité et de région, sans oublier la Malteni, bière Belges du cycliste ! » précise Pierre Adrien.

Guidoline s’implique également dans des projets annexes comme l’organisation d’initiations et de tournois de bike polo, dont celui de l’Épiphanie qui rassemble chaque année fin janvier de plus en plus de participants européens, des goldsprint (courses de vélo sur home trainer) ainsi que des initiatives grand public avec la mairie de Rouen, sur le développement du vélo en ville : « La force de Guidoline a été de développer le vélo « cool », pignon fixe, bike polo, etc. Mais l’association a également une face un peu plus cachée car en parallèle, elle s’investit également avec les collectivités comme pour le recyclage et la récupération des vélos en déchetterie, la participation à la journée du vélo, la mise en œuvre d’activités en rapport avec le vélo sur des événements de l’agglomération, etc. » explique Pierre Adrien.

Musique cool, expositions, concerts en liens avec le vélo ou pas, Guidoline est devenu un lieu de vie, de partages et de rencontres dans un lieu où chaque pièce du mobilier a été chinée avec patience et bon goût.

À Rouen, il n’y aucun autre lieu associatif autour du vélo comme le leur, mais ils n’hésitent pas à partager avec nous leurs bons plans : « il existe des rendez-vous alternatifs comme une brocante snack façon Berlin (la Rose des vents), un salon de coiffeur rock’n’roll (le Garage), le café d’architecture « Café perdu ».

Aujourd’hui Guidoline aimerait développer d’autres beaux projets : « Guidoline est vraiment un lieu où l’on a envie de monter des événements, comme le Salon de la petite édition par exemple. » conclut Pierre Adrien. Cette initiative remarquable est très bien accueillie par la ville comme en témoigne le nombre d’adhérents qui dépasse le nombre de 1000 et qui est en constante augmentation.
Nous leur souhaitons bonne continuation !

Adhésion pour un an : tarif plein 15 euros (pour soutenir l’association dans son développement, vous pouvez aussi devenir membre d’honneur en adhérant pour la somme de votre choix (supérieur au tarif plein).

L’atelier est ouvert les mercredi, vendredi et samedi de 14h à 19h
Le bar est ouvert les mêmes jours de 14h à 21h
Guidoline 36 – 38 rue Molière, 76000 Rouen