Photo groupe

Paris Girls Ride : de Paris à Amsterdam en vélo !

Le projet Paris Girls Ride c’est, 7 filles, 7 vélos, avec une même destination : Amsterdam !
Départ prévu le 14 Juillet 2013 à Paris, pour 600 km à réaliser en 6 jours. Un « pré-event » aura lieu le 12 juillet pour leurs souhaiter bonne chance. En attendant, Olivia, l’une de ces rideuses, répond à nos questions sur la création de ce crew et de leur périple à venir.


Olivia, 28 ans, assistante curatrice, étudiante en art.

Qui est à l’origine du Paris Girls Ride ?
Le Paris Girls Ride existe depuis quelques années, mais la formation initiale a bien changé depuis. Beaucoup de filles ont rejoint le groupe, et d’autres en sont parties. Le groupe est ouvert, donc n’importe quelle fille qui a envie de venir rouler peut nous rejoindre.

Combien êtes vous dans ce groupe ?
Pour l’instant je dirais que nous sommes un peu moins d’une dizaine dans le noyau dur. Mais environ une bonne cinquantaine ont adhéré à notre groupe sur internet. Elles suivent ce que nous organisons et viennent rouler de temps en temps avec nous.

Peux-tu faire une petite description de chaque membre ?
Depuis deux ans le Girls’Ride s’essoufflait un peu, c’est Constance avec Marie-Anne qui ont redonné un second souffle l’été dernier. Elles ont commencé par organiser un « Shemale Ride » en septembre dernier avec le Paris Chill Racing, avec qui elles roulaient déjà régulièrement. Constance a un peu moins de temps, mais Marie-Anne continue de co-organiser les évènements. Il y a avait déjà Maria-Elisa, Fiorella et Pauline ‘Appo’ qui faisaient partie du Girls’Ride, et qui ont bien aidé à remettre la machine en route. Elisa les a rejoint presque en même temps, fille de tri-athlètes c’est celle qui, quoi qu’il se passe, est toujours motivée quand il s’agit d’aller rouler ! Et puis, je (Olivia, ndlr) les ai rejoint un peu après. Je viens du bike polo et j’ai essayé de donner un vrai coup de pouce en donnant de la visibilité au Girls’Ride. Je m’occupe des sites internet, et co-organise les évènements.
Avec les beaux jours qui reviennent nous avons eu de nouvelles arrivées, certaines ne sont venues qu’une fois, d’autres – comme Maude, qui a juste un vélo de ville à vitesse – sont venues une fois pour voir comment ça se passait, puis reviennent à chaque ride organisé. Le nombre de participantes est vraiment aléatoire à chaque ride. Toutes sont les bienvenues !


Pauline, 31 ans, chargée de post-production.

Votre prochaine étape est donc Amsterdam. Est-ce que tout votre groupe est au complet pour ce ride ?
Nous sommes actuellement sept à partir. Il y a eu quelques changements en cours de route, mais le noyau reste le même. Pour un premier grand projet nous avons décidé de garder un groupe assez restreint. Notre but est de pouvoir créer et réaliser le projet de A à Z toutes ensemble. Que ce soit pour l’entraînement, la logistique, la création de la map, etc.


Marie-Anne, 26 ans, éditrice de contenu chez Booking.com

Qu’est-ce qui vous a donné l’idée de ce ride et pourquoi cette destination ?
Les copains du Paris Chill Racing avaient rallié Paris à Berlin l’été dernier, et nous avions attentivement suivi cette aventure, sans penser une seconde faire quelque chose de similaire. En décembre, Marie-Anne est partie à Amsterdam. Elle est revenue bouillonnante d’idées et nous a proposé le projet. Nous avons toutes accroché de suite à l’idée !


Maria-Élisa, 25 ans, étudiante en archivistique.

Quand est prévu ce ride et combien de temps va-t-il durer ?
Nous partons le 14 juillet, et arrivons le 19 (si tout se passe bien…). Il y aura une soirée prévue le vendredi 12 sur Paris, et le samedi de notre arrivée le shop Pristine nous organise une soirée et un ride à travers Amsterdam. On sera sûrement bien fatiguées, mais je pense que nous serons tellement contentes d’être enfin là que nous aurons suffisamment d’énergie pour aller rouler avec les autres le samedi !


Élisa, 29 ans, traductrice freelance.

Quel type de vélo allez-vous utiliser et est-ce que vous avez prévu d’utiliser un autre moyen de transport ?
La majorité sera en pignon fixe, sinon en single-speed. Nous avons de la chance, nous n’aurons aucun bagage à porter. Une camionnette nous suivra tout le long avec bagages et matos, et à son bord un photographe. L’idée est de réaliser une édition par la suite.


Constance, 28ans.

Et pour terminer, quelle est la devise du Paris Girls Ride ?
Too hot to ride !


P
auline, 29 ans, saisonnière.

En exclu, les trois premières étapes de leur ride :
étape #1 : Paris-Quesmy
étape #2 : Quesmy-Cambrai
étape #3 : Cambrai-Kortrijk

On leur souhaite donc un bon ride !

Plus d’infos : www.parisgirlsride.com