Héritage Paris

Ah le vélo, quelle passion ! Tous les aficionados ont fait ce choix. Un choix qui manifeste ce désir de vouloir laisser une trace, de donner sa version des choses et tenter d’y apporter son truc. Le métier de cadreur se distingue, et est sans doute le plus noble. Mais il y a aussi ceux qui aiment le vélo en prônant le sur-mesure. Ceux-là même font le choix de subvenir aux besoins d’une certaines clientèle. C’est le cas de la nouvelle marque française « HERITAGE » qui aujourd’hui met à profit ses multiples expériences. Après une bien belle exposition à Paris et d’incroyables photos signées Gérard Giaume, Ade Adjou et Cyril Saulnier dans le dernier numéro de Steel, l’équipe nous livre une interview exclusive, zoom sur toute une philosophie, qui semble-t-il, offre plus qu’un simple vélo.

Steel : Héritage s’est d’abord fait remarqué par une très belle exposition à Paris le 31 Mai 2011 au concept store Centre Commercial. Une exposition lors de laquelle les invités ont été particulièrement sensibles à la présentation de vos vélos présentés comme des œuvres d’art. On sent une certaine expertise de l’esthétisme, mais aussi une véritable passion pour le vélo. Qui se cache derrière tout ça ?

HERITAGE Paris™ c’est avant tout un groupe d’amis venus d’horizons divers et réunis autour d’une idée commune: l’amour des belles choses. Nous sommes 3 associés engagés dans cette belle aventure : Cyril Saulnier et les frères Alex et Simon Billard.
La richesse de ce team provient essentiellement de l’amitié, la passion du sport, du vélo (nous sommes tous triathlètes à différents niveaux de pratique) et de l’esthétisme. Mais ce sont aussi nos cursus professionnels variés (luxe, web, photo, international) qui nous apportent une vision “panoramique” et une complémentarité dans le projet Héritage.

Une folie ou l’histoire de trois nostalgiques soucieux de transmettre et d’offrir un service d’exception ? Pourriez-vous nous raconter l’histoire d’Héritage ? Pourquoi “Héritage” ? Quelle philosophie, quel message se cache derrière ce nom “si” français ?

“La vraie nouveauté naît toujours dans le retour aux sources. »  (E.Morin)
Depuis fort longtemps, les cadreurs français et italiens ont rangé leurs outils, laissant fatalement place à une consommation de masse dite de moyenne ou bas de gamme. Cadreur, peintres, imprimeur, fournisseurs de pièces, HERITAGE Paris™ s’engage à mettre en avant l’artisanat français via chacun des acteurs prenant part dans l’élaboration de ses vélos. Un cadre d’exception restera dans une famille, passera d’une génération à l’autre, sera peut-être transformé, repeint, réparé, encore un avantage du métal sur la fibre de carbone. De fait, le nom HERITAGE c’est imposé à nous. C’était une évidence en effet teintée de folie et de nostalgie. Ayant utilisé les codes du luxe, du « sur mesures », du savoir-faire français, le service proposé par HERITAGE devait utiliser les mêmes « clés » pour rester exceptionnel et coller à la philosophie de la marque.

D’après votre cadreur attitré Daniel Hanart (NDLR : Steel 01), un vélo fabriqué d’après sa propre morphologie permettrait une amélioration des performances physiques et le ralentissement du rythme cardiaque. Nous avons aussi l’impression que quiconque souhaite un cadre Héritage, vivrait une expérience à part entière. Un cadre sur mesure n’est pas donné à tout le monde. C’est bien plus qu’une histoire d’investissement, n’est-ce pas ?

Nos cadres sont fabriqués sur mesures afin d’être parfaitement adaptés à la morphologie de chacun. Par cette précision horlogère de fabrication et dans le plus pur respect des traditions des cadreurs d’antan, HERITAGE Paris™ optimise le confort de pédalage, le rendement, ainsi que les performances. La maîtrise des proportions, des matériaux utilisés, des techniques de soudures manuelles et l’œil du cadreur, donne naissance à un cadre unique. Alors oui, et au même titre qu’il n’est pas donné à tout le monde de se faire fabriquer une paire de chaussures ou un costume sur mesures, il n’est pas donné à tout le monde de s’offrir un cadre de vélo sur mesures manufacturé en France. Très loin du taylorisme, des logiques de production asiatiques (il existe d’excellentes manufactures et de très bons cadreurs partout dans le monde y compris en Asie) et des économies d’échelle imposées par le marché, le savoir et l’artisanat français ont un coût plus élevé. Mais HERITAGE Paris va au delà de ces considérations financières, plus qu’un investissement c’est une aventure, une histoire, une expérience que nous souhaitons partager avec nos clients et partenaires. Qui n’a jamais rêvé d’avoir un Héritage ?

Vous avez mis en place un processus accessible à tous, avec lequel on peut s’amuser à imaginer son propre cadre. Y compris les femmes… explication !

Le site internet www.heritage-paris.com permet de visualiser en 3D son futur cadre HERITAGE Paris™. Les clients ont le choix entre une géométrie femme ou homme, la finition de la plaque de cadre (or, argent ou nickel noir) et une infinité de couleurs suivant les 8 zones personnalisables. C’est tout un loisir de customiser son propre cadre aux couleurs et aux finitions de son choix et tout cela grâce à notre atelier de peinture pour qui précision rime avec perfection. Cet outil ludique permet surtout de rêver devant son futur vélo, de faire des combos aux couleurs improbables. Un cadre virtuel qui peut devenir réel à tout instant.

L’allure de vos cadres est très différente des cadres actuels. Un côté vintage s’en dégage. Est-ce volontaire ?

Au-delà des performances, nous voulons donner une âme au vélo. Son propriétaire n’aura pas le même rapport avec lui qu’avec un cadre “standard”. En effet, on note un côté vintage dans l’allure de ces cadres, alors volontaire ou pas, difficile à dire… cela s’est fait naturellement et cette note vintage s’est imposée au fur et à mesure de l’avancée du projet.

La question « experte » : Racontez-nous de quoi sont fait vos cadres ?

L’acier utilisé est du Columbus Niobium Steel SL. Il offre légèreté et résistance.
Un cadre taille 54 pèse 1690gr et la fourche 684gr. Mais le concept Héritage ne se limite pas à un acier, Colombus et Reynolds  proposent un panel suffisamment large de tubes aux caractéristiques variées permettant au client de trouver « son compte » dans la conception de son cadre.

Interview : Marc Sich
Photos : Cyril Saulnier
Publié dans STEEL 03

HERITAGE PARIS http://heritage-paris.com/ et heritage-paris.tumblr.com