Bicycle Torque Couplings

Tout cycliste devient sensible à l’idée de se séparer de son vélo. Même le temps d’une journée ! Cela signifie marcher… Pire : ralentir !

Et se voir infliger la preuve qu’il fait, même fugitivement, partie du système (certains diraient la matrice).

Et pas qu’un peu quand il envisage de transporter son vélo ! Il paie son billet et les fameuses taxes. Sans doute pour se faire pardonner les accidents qu’il peut occasionner… Transporter son vélo, c’est risquer d’éborgner son voisin, d’estourbir sa voisine. Et entendre meugler un wagon entier.Tout le monde vous déteste. On se déteste de s’être embarqué dans cette galère !
Si seulement il existait un système qui réduise les vélos à des dimensions acceptables.
Eh bien, justement, ce système existe !

Inventé en 1994 par nos ingénieux voisins allemands de chez S and S Machine, il s’agit du BTCs (pour Bicycle Torque Couplings) –traduit en français par Accouplement de Bicyclette. Issu d’un principe simple, doté d’une efficacité redoutable, il réduit considérablement la taille de votre vélo aux dimensiosn d’une valise 66 cm X 66 cm X 25,5 cm.
Le BTC est composé de deux coupleurs constitués d’un engrenage mécanique développé par Hellmuth Hirth (Hirth joint) permettant d’emboîter, puis de visser, à l’aide d’une bague, les deux parties du cadre.
Vu comme ça, tout le monde en veut, et on s’étonne que tous les vélos ne soient pas équipés du BTCs. Pas si vite papillon ! Car l’installation comporte un prix et une main d’œuvre supplémentaire qui pourraient en refroidir plus d’un. Qui dit emboîter et rassembler, dit sectionner… et pas n’importe quoi : un cadre ! Pas si simple donc. C’est au niveau du top tube et du bottom tube, que l’opération doit se faire. Et encore, uniquement sur des tubes ronds en acier ou en titane. Une fois les tubes coupés, un cadreur –professionnel, nécessairement- soudera les deux joints du BTCs à l’extrémité de chaque tube. Mais attention, ce n’est pas fini. Toute soudure implique de repeindre votre cadre, histoire de lui redonner une petite jeunesse.
Allez hop, quelques pincées d’euros en sus… Amateurs de jolies choses, sachez que les coupleurs peuvent également être personnalisés par le fabriquant lui-même lors de la commande. Allez, hop, une pincée d’euros en sus, mais pourquoi se priver, au point où on en est !

Le résultat est bluffant et le point fort du BTCs est de pouvoir transporter un vélo dont la dimension du sac est réduite au diamètre d’une roue de vélo (S and S Machine annonce rien moins qu’une valise de 66 cmX 66 cm sur 25,5 cm) . Au bout du compte, le BTCs vous offre l’occasion de poser le pied à terre, de se glisser dans les terrifiants transports en commun, de faire partie de la matrice, sans se transformer en pourfendeur de chaires fraîches. Finis les coups de pédales, de cintre. Pour quelques pincées d’euros…

Texte : Marc Sich

Photos : Kinfolk