Ride de nuit

Chaos in the CBD – The Moving Image.

L’été il fait nuit tard, très tard, si tard qu’à peine la pénombre installée, elle doit déjà disparaître, éphémère comme une éclipse ou un amour de vacances.
Toi, le vampire de l’asphalte, la nuit hivernale te manquerait presque et tu profites de chaque instant de cette douce absence de lumière pour rider, noir comme ton vélo, noir comme ton cœur.
On retrouve le paradoxe de l’éclipse dans ce morceau, un soleil noir, une ombre lumineuse, des synthés à contretemps et un beat saccadé, une nostalgie évidente quasi violente provoquée par la voix plaintive alors que les drums dégagent une énergie positive et résolument tournée vers le futur, vers l’avenir.
Un morceau paradoxal comme une claire nuit d’été.

Guillaume Le Donche